La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

Foot For Love
Taclons la lesbophobie!
Dernier Billet
associations | Foot for love | Les Dégommeuses | 03.01.2013 - 00 h 03 | 3 COMMENTAIRES
Les voeux des Dégommeuses

Il y a un an jour pour jour, nous déposions à la préfecture de Paris les statuts de l’association Les Dégommeuses. L’idée était de donner un sens plus militant à nos activités, même si la joie de nous retrouver pour jouer au foot de temps en temps avait suffi à nous combler jusqu’alors.

PhotoGrid_1357160664789(1)

Souvenirs souvenirs….

Notre association a bien grandi en une année, portée par la conviction que le sport pourrait – devrait – représenter un terrain d’épanouissement individuel et collectif, et de renforcement de l’autonomie des femmes et de leur confiance en elles-mêmes. Nous avons aussi vu grandir nos espoirs et nos objectifs grâce à une chaîne de soutiens décisifs et de rencontres marquantes. En particulier celles que la semaine d’action Foot For Love, organisée à Paris avec le Thokozani FC d’Umlazi (Durban, AFS), du 22 au 30 juin 2012, a réussi à générer.

La série d’évènements que nous avions imaginée à cette occasion a drainé un nombre de spectateurs conséquent – filles et garçons, homos et hétéros, jeunes et moins jeunes. Il s’agissait alors d’attirer l’attention sur le phénomène des « viols correctifs » en Afrique du Sud mais aussi de donner à nos invitées la place qu’elles méritent, qui n’est pas seulement celle de victimes mais aussi de sportives valeureuses et de militantes vaillantes. On n’est pas près d’oublier les encouragements des gamins, émergeant des tribunes, en ce dimanche pluvieux où les Dégommeuses et le Thokozani FC se livrèrent un combat épique sur le terrain du Parc des Princes. Pas plus que les chants commémoratifs et le die in d’un jour de Gay Pride, au cours desquels nos amies sud-africaines rendirent hommage à leurs sœurs défuntes, terrassées par ce qu’on appelle pudiquement des « crimes de haine ».

Les témoignages de reconnaissance que nous avons reçus après Foot For Love, venus de France comme d’Afrique du Sud, représentent une première motivation importante pour continuer à s’engager dans la lutte contre la lesbophobie à l’échelle internationale, toujours en utilisant le vecteur sportif comme principal levier. Le pari financier, risqué au départ puisque la réalisation de Foot For Love impliquait un budget d’environ 30 000 euros, a également été gagné haut la main. Il doit nous donner confiance dans notre aptitude à développer de nouveaux projets ambitieux, en mobilisant davantage de monde encore. Merci à tous ceux qui se sont déjà engagés à nos côtés – institutions (Région IDF, Crips-IDF, Mairie de Paris…), associations (LOCs, Cineffable, CLF, Paris Foot Gay…), personnalités (Océane Rose Marie, Sarah Bettens, Lilian Thuram…) et médias (Yagg, la Dixième Muse…), sans lesquels nous ne pourrions envisager l’avenir avec autant de fougue. Et bienvenue aux autres.

Ensemble, formulons ce vœu commun pour 2013 : que cette nouvelle année soit celle des petits bonheurs et des grandes victoires pour tou-te-s, spécialement sur le chemin de l’égalité !

Au parc

 

LES réactions (3)
Les voeux des Dégommeuses
  • Par timide 18 Mar 2013 - 11 H 57

    peut-être que je devrais souhaiter un événement un peu particulier:

    l’idée d’un long-métrage qui raconterait fictivement la dureté de la réalité quotidienne de toutes ces jeunes personnes qui ont été défigurées et mutilées pour des raisons liées à leur orientation sexuelle en afrique du sud.

    un document cinématographique comme une dénonciation profonde de l’acte odieux qu’est le viol correctif des individus masculins sur le sexe féminin, de l’atteinte violente et destructrice des hommes portée sur les femmes de leur territoire, du fait qu’il soit un phénomène culturel en opposition totale et volontairement entretenu comme conflictuel face au fait de l’homosexualité notamment féminine (mais peut-êter pas que), et perçu comme l’octroiement d’un pseudo droit de la nature qui viendrait injustement et illégitimement inséminé et/ou nourrir la justice humaine ?

    récemment, les médias web ont annoncé l’ouverture de 58 tribunaux pour juger les affaires de viol dans ce pays du commonwealth…

    je rêve d’un long-métrage qui dénoncerait l’évidence injustifiable et inqualifiable du viol correctif et collectif d’ailleurs.

     
  • Par lesdegommeuses 03 Jan 2013 - 11 H 55
    Photo du profil de lesdegommeuses

    Merci Judith, et meilleurs vœux à toi aussi! 2013 sera peut-être l’année de « Foot For Love: le documentaire »… On y travaille, et la communauté de Yagg sera tenue au courant en temps réel de l’avancement de ce nouveau projet. Comme disait l’autre: « soyons réalistes, exigeons l’impossible.

     
  • Par Judith Silberfeld 03 Jan 2013 - 11 H 28
    Photo du profil de Judith Silberfeld

    Bonne année à vous aussi! Longue vie aux Dégommeuses, merci pour votre fougue, votre énergie et vos envies. En espérant que 2013 vous permette de créer d’autres moments magiques et ô combien utiles.

     
  • ajouteZ VOTRE réaction
    Publicité